Informations

Pourquoi certains arbres ont-ils une durée de vie alors que d'autres n'en ont pas ?

Pourquoi certains arbres ont-ils une durée de vie alors que d'autres n'en ont pas ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai entendu dire qu'il n'y a pas de limite à la croissance des arbres, mais alors pourquoi certains arbres, comme les buis et les peupliers, ont-ils tendance à vivre moins longtemps que les séquoias, par exemple ? Certaines publicités pour des peupliers de Lombardie améliorés indiquent que leurs arbres ont une durée de vie prolongée, jusqu'à 75 ans ? Les arbres à durée de vie plus courte semblent s'affaiblir à un certain âge, puis contractent plus facilement les maladies.


La réponse à cela pourrait être qu'il y a De nombreux facteurs contribuant à la durée de vie des espèces d'arbres.

Climat: Vous pouvez voir que les arbres qui ont la réputation de devenir très vieux vivent dans des environnements peu humides et très ensoleillés au cours de l'année.

Par exemple, vous pouvez voir que les arbres les plus vivaces d'Amérique sont situés en Californie, où les températures sont relativement élevées, tandis que les niveaux d'humidité sont faibles. Si vous en avez un sans les autres, les arbres n'ont pas tendance à vivre aussi longtemps. Les climats froids rendent la croissance plus difficile pour chaque individu, mais les climats chauds et humides ont tendance à aider les arbres à pousser plus facilement, mais aussi à mourir plus facilement. Pensez à l'amazone. C'est l'une des forêts les plus riches du monde, mais la croissance des bactéries et la forte concurrence dans les zones de l'équateur rendent la vie beaucoup plus difficile pour les espèces à plus longue durée de vie et à croissance lente.

Comme vous pouvez le constater, la grande majorité des arbres qui vivent le plus longtemps se trouvent en Californie ou dans d'autres régions de la même latitude ! http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_oldest_trees

Les autres espèces et la vie qui les entoure/son écosystème: Les arbres individuels ont tendance à être moins susceptibles d'être détruits par un incendie, car ils sont moins susceptibles de prendre feu. Dans certains cas, les arbres forestiers ou l'herbe desséchée peuvent prendre feu et le transmettre à d'autres personnes. Les microbes et les insectes trouvés dans certaines parties du monde sont connus pour leur capacité à détruire les arbres !

Taille actuelle de l'arbre: Les arbres plus grands sont généralement moins susceptibles de mourir de causes comme la sécheresse ou des dommages à leurs troncs, car ils ont des réseaux de racines très étendus et des troncs épais et sont donc capables, même partiellement, de récupérer ces incidences.

Si une chute de pierres par exemple cause des dommages à un côté de l'arbre, certains des brunchs mourront probablement, mais les autres, qui ont leur propre réseau jusqu'aux racines, survivront probablement.

Cela signifie que la chance est en cause et si l'arbre a la chance d'éviter de mourir pendant un certain temps, les fluctuations régulières de l'environnement ne le tuent pas comme elles tueraient un arbre plus jeune et moins robuste.

Biologie des espèces d'arbres: Un débat a lieu pour savoir si les cellules des arbres ont des télomères fonctionnant de la même manière que chez les animaux. Des recherches publiées en 2001 suggèrent que les télomères ne fonctionnent pas de la même manière, car les plantes développées sans télomères après six générations continuent de vivre et de croître sans problème. Mais même s'ils utilisent des télomères, ils peuvent les utiliser d'une manière différente. C'est un domaine où la recherche est toujours en cours, cependant, et vous pouvez trouver des controverses dans la bibliographie ! Par exemple dans le journal "Analyse de la longueur des télomères et de l'activité de la télomérase chez des espèces d'arbres de diverses durées de vie, et avec l'âge chez le pin bristlecone Pinus longaeva" Barry E. Flanary & Gunther Kletetschka qui peut être trouvé dans le rep

http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0CCgQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.researchgate.net%2Fpublication%2F7709949_Analysis_of_telomere_length_and_telomerase_activity_in_tree_species_of_various_life-spans_and_with_age_in_the_bristlecone_pine_Pinus_longaeva%2Ffile%2F9c96052bcf0a51be49. pdf&ei=zzrCU9OcMIjV0QXmt4CwCQ&usg=AFQjCNH7853fvZ8yneznSfIQQPsxtIDQag&sig2=-PELK5RCQlAGTvQODoyZ2A&bvm=bv.70810081,d.d2k

on peut voir que parfois, les arbres à vie courte ont des télomères plus longs que ceux à vie longue ! (Regardez dans le deuxième paragraphe de la section « Résultats »). Cela signifie qu'en fait, personne ne sait vraiment !! Cela peut être les télomères, cela peut être autre chose, cela peut être une combinaison de facteurs.

http://www.madsci.org/posts/archives/2002-04/1019349924.Bt.r.html (notez que ce message contient des liens vers des pages qui ne sont plus disponibles).

La distillation et le point le plus important: L'adaptation de l'arbre à son environnement détermine sa longévité en lui. Planter un olivier en Amazonie est un excellent moyen de s'assurer qu'il ne survivra pas ! Certains arbres survivent mieux dans un certain climat (même si c'est dans votre propre jardin) simplement parce qu'ils ont évolué pour y vivre.

Cela signifie que les arbres n'ont probablement pas une durée de vie définie en général, mais l'espérance de vie est définie dans chaque environnement, en fonction des circonstances !

Cela signifie que les espèces que nous considérons actuellement comme éphémères peuvent devenir très vieilles : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11295506

Certaines entreprises ont peut-être essayé de combiner les caractéristiques des individus par le biais d'une reproduction sélective - et oui, cela fonctionne aussi pour les arbres ! Ou ils ont peut-être choisi la résistance contre les parasites les plus courants dans votre région !

J'espère avoir répondu correctement à ta question !


Tout a une durée de vie. En ce qui concerne les arbres, il existe des variations importantes entre les espèces (voir ici quelques exemples).

Hormis les facteurs externes, ces variations semblent liées à la longueur des télomères et à l'activité de la télomérase [1] :

Les résultats de cette étude soutiennent l'hypothèse selon laquelle l'augmentation de la longueur des télomères et de l'activité de la télomérase peut contribuer directement/indirectement à l'augmentation de la durée de vie et de la longévité évidentes chez les pins à longue durée de vie (durée de vie de 2000 à 5000 ans) par rapport aux pins à durée de vie moyenne. (durée de vie de 400 à 500 ans) et à courte durée de vie (100 à 200 ans de durée de vie), ainsi que chez P. longaeva avec l'âge.

De plus, le taux métabolique plus faible de certains arbres augmente la durée de vie [2] :

… la longévité extrêmement élevée des arbres peut s'expliquer par le métabolisme plus faible affiché par les tiges. Ces résultats reflètent clairement différentes stratégies d'allocation d'énergie et de taux de dépense énergétique entre les feuilles et les tiges, ce qui peut entraîner des taux de sénescence (et des durées de vie) différents dans ces organes. Ils suggèrent également que, contrairement aux animaux, la théorie du vieillissement ROL (taux de vie) du vieillissement peut s'appliquer aux plantes ligneuses au niveau des organes, ouvrant ainsi une nouvelle voie de recherche prometteuse pour orienter les futures études sur la sénescence des plantes.

La longévité des feuilles est également corrélée à la croissance des pousses [3] :

Ces résultats suggèrent que la longévité des feuilles est plus importante sur les pousses à faible potentiel de croissance annuelle. Ainsi, un arbre à croissance lente à haute altitude (faible potentiel de croissance annuelle des pousses) peut avoir la même quantité de feuillage par pousse qu'un arbre à croissance rapide à basse altitude.


Les références:

  1. Flanary BE, Kletetschka G. Analyse de la longueur des télomères et de l'activité de la télomérase chez des espèces d'arbres de diverses durées de vie et avec l'âge chez le pin bristlecone Pinus longaeva. Biogérontologie. 2005;6(2):101-11. doi: 10.1007/s10522-005-3484-4. PubMed PMID : 16034678.
  2. Issartel J, Coiffard C. L'extrême longévité des arbres : vivre lentement, mourir vieux ? Oecologie. 2011 janvier;165(1):1-5. doi : 10.1007/s00442-010-1807-x. PubMed PMID : 20963610.
  3. Schoettle AW. L'interaction entre la longévité des feuilles et la croissance des pousses et la biomasse foliaire par pousse chez Pinus contorta à deux altitudes. Arbre Physiol. 1990 déc ; 7 (1_2_3_4) : 209-214. PubMed PMID : 14972918.

Bien que la plupart des plantes puissent potentiellement se reproduire sexuellement, certaines plantes se reproduisent toujours efficacement en se débarrassant des branches qui, lorsqu'elles tombent dans les bonnes conditions, deviennent de nouveaux « clones » du même arbre, qui constituent le matériel génétique exact. Dans ces cas, il est avantageux que l'arbre puisse survivre le plus longtemps possible. Les plantes qui se reproduisent sexuellement par le croisement de deux individus différents ont un matériel génétique recombiné à chaque génération, et la survie de cette plante avec ce nouveau génome est généralement plus courte.


Histoire de la vie du merle d'Amérique

Les merles d'Amérique sont des oiseaux communs à travers le continent. Vous les trouverez sur les pelouses, les champs et les parcs de la ville, ainsi que dans des endroits plus sauvages comme les bois, les forêts, les montagnes jusqu'à la limite des arbres, les forêts récemment brûlées et la toundra. Pendant l'hiver, de nombreux rouges-gorges se déplacent vers les bois humides où les arbres et les arbustes producteurs de baies sont communs.Retour en haut

Les merles d'Amérique mangent un grand nombre d'invertébrés et de fruits. Particulièrement au printemps et en été, ils mangent un grand nombre de vers de terre ainsi que des insectes et quelques escargots. (Ils ont rarement été observés en train de manger des musaraignes, des petits serpents et des insectes aquatiques.) Les rouges-gorges mangent également une grande variété de fruits, notamment des cerises de Virginie, des aubépines, des cornouillers, des fruits de sumac et des baies de genièvre. Une étude a suggéré que les rouges-gorges pourraient essayer de compléter leur alimentation en mangeant de manière sélective des fruits contenant des insectes.


Pourquoi certains arbres ont-ils une durée de vie alors que d'autres n'en ont pas ? - La biologie

Cycle de la vie
Questions et réponses sur les pygargues à tête blanche avec Peter Nye
Département de la conservation de l'environnement de New York


Q. Combien de temps vit le pygargue à tête blanche ?
UNE. Typiquement à l'état sauvage, probablement entre 20 et 30 ans. Certains aigles en captivité ont vécu jusqu'à 50 ans, mais dans la nature, ils ne vivraient pas aussi longtemps.

Q. Comment déterminez-vous l'âge d'un pygargue à tête blanche?
UNE. Par plumage jusqu'à l'âge de 5 ans, après quoi vous ne pourrez plus les vieillir.

Q. Le pygargue à tête blanche s'accouple-t-il avec différents types d'aigles ?
UNE. Non.

Q. Les pygargues à tête blanche n'ont-ils qu'un seul partenaire pour la vie ?
UNE. Typiquement, oui, bien que parfois un adulte intrus (pas un membre du couple) entre (généralement une femelle) et combat l'oiseau résident pour le territoire, prenant parfois le dessus. Si l'un des deux meurt, l'autre trouvera un nouveau partenaire et continuera généralement sur le même territoire.

Q : Les aigles poussent-ils leurs petits hors du nid pour les encourager à voler ?
UNE: Non! Les adultes peuvent refuser de se nourrir lorsque les aiglons approchent de leur envol et les encourager à voler vers un perchoir à proximité pour prendre leur repas, mais c'est à peu près tout. Habituellement, aucun cajolerie n'est nécessaire et les aiglons sont tous trop impatients de tester leurs ailes !

Q. Si un aiglon tombe, un parent volera-t-il sous le nid pour l'attraper et le ramener au nid ?
UNE: Non!

Q. Les pygargues à tête blanche construisent-ils leurs nids dans les arbres bas?
UNE. Non, et ils ne préfèrent pas non plus. Compte tenu de l'option, les aigles choisiront un arbre "super-canopée" (un s'élevant au-dessus des autres) avec des branches robustes et une vue imprenable sur le terrain environnant, qui est également toujours très proche de l'eau. Les hauteurs typiques des nids sont de 50 à 125 pieds de haut.

Q. Quelle doit être la hauteur des arbres pour qu'un pygargue à tête blanche puisse y nicher ?
UNE. Plus c'est haut, mieux c'est !

Q. Pourquoi les pygargues à tête blanche ont-ils de si gros nids s'ils n'ont que deux œufs?
UNE. Ce sont de gros oiseaux et leurs jeunes deviennent assez gros, exigeant beaucoup d'espace pour s'adapter à tous les oiseaux et à leurs ailes de 6 pieds et plus.

Q. Environ combien de temps faut-il pour que les œufs du pygargue à tête blanche éclosent et combien de temps avant qu'il puisse voler?
UNE. Il faut 35 jours pour éclore. Les jeunes restent dans le nid pendant encore 10 à 12 semaines jusqu'à ce qu'ils prennent leur envol (ils s'envolent du nid.)

Q. Quel âge ont-ils avant que les jeunes aigles puissent voler ?
UNE. A 10-12 semaines, quand ils quittent leur nid.

Q. Quand les aigles apprennent-ils à voler et comment ?
UNE. Entre 10 et 12 semaines lorsqu'ils quittent le nid pour la première fois (envol), puis avec de plus en plus de pratique vers et depuis le nid et les arbres environnants au cours des mois suivants.

Q. Quel âge doit avoir un bébé pour quitter sa mère ?
UNE. 10 à 12 semaines pour quitter le nid, bien que les oisillons restent souvent dans les parages et "apprennent de leurs parents et perfectionnent leurs compétences en vol et en alimentation pendant encore 1 à 2 mois.

Q. Combien de temps faut-il aux plumes de l'aiglet pour brunir?
UNE. Les plumes sont brunes dès qu'elles commencent à apparaître, ce qui arrive à partir de l'âge de 5 semaines, elles sont assez bien garnies à 9 semaines.

Q. Comment les aigles retrouvent-ils leur ancien nid ?
UNE. Comme les nids sont si grands, c'est probablement assez facile, surtout s'ils ne sont pas allés trop loin ! Je soupçonne cependant que vous vous posez des questions sur les oiseaux qui migrent sur de longues distances vers et depuis leurs nids. Dans ce cas, étant donné que les aigles volent diurnes (de jour), nous pensons qu'ils utilisent des points de repère familiers pour les guider vers la zone générale, et une fois là-bas, utilisent des indices plus familiers et spécifiques pour trouver leur lac particulier, puis l'arbre du nid. Des indices tels que de vastes chaînes de montagnes ou de grands plans d'eau ou le littoral peuvent d'abord être utilisés. Ces oiseaux "stockent" évidemment de grandes quantités d'informations ou de "mémoire" des paysages de leur vie, car ils se déplacent facilement de 50 à 100 miles en une journée d'hiver à la recherche de nourriture.

Q. Sur vingt aiglons, combien vivront jusqu'à l'âge adulte ?
UNE. Cela varie selon la population concernée. D'après nos travaux sur le lâcher d'aigles à New York, environ 2,5 adultes survivraient pour 20 (1 sur 8). La mortalité est la plus élevée chez les aigles au cours de leur première année de vie, en particulier pendant leurs six premiers mois. Le premier hiver est crucial. Certains biologistes (deux études) ont estimé la mortalité jusqu'à 72 % dans l'année suivant l'envol (quitter le nid). Une autre étude a estimé que seulement 11% des aigles étaient vivants après 3 ans de vie. En général, nous pensons que seulement 1 aigle sur 10 survit jusqu'à l'âge adulte (5 ans).

Q. Combien d'œufs pond en moyenne un pygargue à tête blanche au cours de sa vie ?
UNE. La taille moyenne d'une couvée de pygargue à tête blanche est d'un peu moins de 2 œufs par couvée (1,9). Si nous supposons qu'une femelle aigle commence à nicher à l'âge de 5 ans et qu'elle vit jusqu'à 25 ans, elle aura 20 ans de ponte. Il n'y a aucune preuve qu'un aigle en bonne santé réduise la ponte en vieillissant. Donc 2 œufs/an X 20 ans = 40 œufs dans sa vie.

Q. Pourquoi les nids d'aigles sont-ils si grands pour leur taille corporelle ?
UNE. En fait, les nids d'aigles sont à peu près adaptés à la taille de leur corps. La plupart des nids mesurent environ 6 pieds de diamètre au sommet, et avec deux aigles adultes et un, deux ou parfois trois jeunes dans le nid, il peut y avoir beaucoup de monde. Surtout si l'on considère qu'à mesure que les oisillons approchent de l'âge de leur envol, leur envergure est de six pieds ou plus, occupant la majeure partie du nid. Les nids peuvent devenir très profonds (un a été enregistré en Floride avec une profondeur de 22 pieds !), car la plupart des couples ajoutent des bâtons au même nid chaque année et les utilisent pendant de nombreuses années.

Q : Les aigles portent-ils leurs petits en aucune circonstance ? Il y a des légendes sur les aigles comme porter leurs petits sur leurs ailes, mais je n'ai pas pu trouver de réponse. Une source déclare que les aiglons ne sont PAS transportés, qu'ils restent dans le nid jusqu'à ce qu'ils aient 12-13 semaines et soient prêts pour le vol.
UNE: J'ai entendu parler de cette légende à plusieurs reprises, et on m'a dit qu'il y a une citation à cet égard dans la Bible. Cependant, je n'en ai jamais entendu parler et j'en doute fermement. La réalité de la biologie est que les aiglons passent en effet 10 à 12 semaines sur leur nid, font tout leur propre entraînement au vol et quittent le nid par eux-mêmes, gagnant progressivement de la force et perfectionnant leurs compétences de vol au cours des mois suivants.

Q : Que fait la femelle aigle quand elle grandit ? J'ai entendu dire qu'elle arrache toutes ses plumes et qu'elle fait tomber son bec, puis fait pousser une autre et de nouvelles plumes, et devient plus belle qu'avant.
UNE: Ce n'est certainement pas vrai. Ce qui est vrai, c'est que chaque année, tous les aigles, quel que soit leur âge ou leur sexe, muent (perdent) et remplacent leurs plumes, de sorte qu'ils en acquièrent de nouvelles et plus solides. Cela n'a rien à voir avec l'âge.

Q : Les aigles font-ils la cour lorsqu'ils entrecroisent leurs serres et s'envolent dans les airs ?
R : Avec la faune, il est souvent difficile de déterminer les raisons des comportements que nous pouvons observer. La prise de serre et le culbutage sont des comportements fréquemment observés entre toutes les combinaisons d'aigles. C'est-à-dire entre adultes accouplés, adultes non appariés, adultes et immatures, immatures avec immatures, etc. Ce sont également des "unions" probables d'oiseaux de tout sexe. Cette variété de participants me dit tout de suite qu'il n'y a pas de réponse unique à la raison de ce comportement, mais plutôt qu'il se produit pour diverses raisons. Trois me viennent immédiatement à l'esprit : liaison de couple, agression et jeu. Donc, oui, je crois que les adultes en couple le font comme une activité de "courage"/de liaison. Nous savons aussi d'après les observations qu'il s'agit de rencontres très agressives, où parfois, un ou les deux participants sont tués (parfois ils ne peuvent pas "se verrouiller" et s'écraser au sol ensemble. Le plus souvent je vois cela, c'est avec et entre les immatures, et je suis convaincu qu'il s'agit à la fois de jeu et d'apprentissage (capacité de vol).Je crois que les aigles apprécient certaines activités, que l'on pourrait appeler jouer, comme lorsqu'ils se poursuivent en vol, culbutent, roulent, etc. Comme pour les humains, je pense que les pygargues à tête blanche immatures sont plus enclins à « jouer » que les oiseaux adultes, qui semblent toujours avoir quelque chose de délibéré à faire.

Q : Combien de temps un aigle peut-il vivre ? Combien de temps vivent-ils habituellement?
UNE: Cela dépend de ce qui peut lui arriver ! Malheureusement, de nombreux aigles ne vivent pas la durée de vie dont ils sont biologiquement capables, en raison de divers facteurs. Les contaminants, les tirs, les pièges, les voitures, les trains, les câbles (électrocution), les collisions et même d'autres aigles peuvent abréger la vie d'un aigle. À moins d'un de ces événements, un aigle est capable de vivre 30 ans ou plus. Nous avons capturé un aigle en 2001 que nous avions bagué en 1976, une femelle qui se reproduisait encore. Les aigles détenus en captivité vivent sans aucun doute plus longtemps que ceux à l'état sauvage, car ils ne subissent pas le stress que subissent les aigles dans la nature (comme trouver de la nourriture tous les jours et défendre leur territoire. Deux rapports existent sur des aigles captifs vivant 47 ans.

Q : Combien de temps les jeunes restent-ils avec leurs parents après l'envol ?
UNE: Cela dépend de la façon dont ils se sentent "indépendants"! Certains jeunes "s'évadent" rapidement, pensant qu'ils sont tout à fait capables de se débrouiller seuls. Dans de nombreux cas, ils paient cela de leur vie au cours de leur premier automne et hiver. En moyenne, je dirais qu'ils passent 4 à 12 semaines dans le territoire de nidification après l'envol, le temps pendant lequel ils apprennent à chasser et à voler.

Q : Les jeunes aigles apprennent-ils à chasser de leurs parents ou leurs compétences sont-elles innées
UNE: Une excellente question. Les jeunes aigles des nids sauvages développent leurs compétences de chasse par eux-mêmes, mais passent beaucoup de temps après leur envol à regarder leurs parents et sans aucun doute à apprendre en regardant ce que font les adultes. Les compétences réelles impliquées sont apprises par essais et erreurs, j'en suis sûr. Une grande partie de l'habileté de chasse (ou du moins la volonté de chasser) est innée, car nos aigles piratés ont été envolés dans un environnement sans adultes autour pour "enseigner" ou "montrer" ces jeunes oiseaux. Pourtant, ces oiseaux, encore une fois par essais et erreurs, ont appris à chasser pour eux-mêmes et à survivre. Nous avons pensé qu'il était important de continuer à fournir de la nourriture dans nos tours de piratage après que les aiglons aient pris leur envol, pour leur donner une source de nourriture aussi longtemps qu'ils en auraient besoin. Finalement, chaque aigle à son rythme, ces jeunes oiseaux ont cessé d'utiliser nos offrandes et ont commencé à se nourrir seuls. De même, dans la nature, les parents adultes continueront à fournir de la nourriture pendant un certain temps après l'envol, tandis que les oiseaux nouvellement envolés perfectionneront non seulement leurs compétences de chasse, mais aussi leurs compétences de vol. En moyenne, je dirais qu'il faut environ 4 à 12 semaines pour que les jeunes aigles commencent à chasser avec succès. De véritables compétences de chasse spécialisées, entièrement raffinées, prendront probablement des années à se développer.

Q : Dans la nature, combien de temps les pygargues à tête blanche peuvent-ils mettre leurs petits à nu ?
UNE: La durée de vie des aigles dans la nature est généralement d'environ 30 ans. En fait, on sait peu de choses sur la vie reproductive des aigles à mesure qu'ils vieillissent, en raison du manque d'oiseaux d'âge connu/bagué et d'observations intensives de ceux-ci. Je peux vous dire que nous avons capturé l'un de nos reproducteurs locaux à l'âge de 25 ans, et qu'elle a continué à se reproduire et à élever des jeunes avec succès dans sa 26e année. À mon avis, les aigles sont probablement productifs jusqu'à leur mort. Il serait inadapté pour les aigles adultes de rester dans la population en tant que membres non contributeurs. Le plus souvent, je crois que ce qui se passe, c'est que l'oiseau vieillissant/improductif est en fait tué et remplacé par un adulte plus jeune, plus productif et en forme.

Q : Nous savons que la durée de vie d'un chien est de 7 ans pour 1 personne humaine, alors quelle est la durée de vie d'un aigle par rapport à celle d'un humain ?
UNE: Pour répondre à cela, nous devons expliquer combien de temps les aigles peuvent vivre.
En captivité (une vie plus dorlotée. ), les pygargues à tête blanche ont vécu jusqu'à la quarantaine. Mais dans la nature, leur vie est sans aucun doute beaucoup plus courte, soit écourtée par les êtres humains, par d'autres aigles, soit par les rigueurs de leur vie. Dans la nature, nous pensons que les aigles vivent environ 30 ans. Par conséquent, je suppose que vous diriez qu'une vie d'aigle est d'environ 2,5 pour chaque année humaine, sur la base de notre espérance de vie moyenne actuelle.

Q. Quelle est la durée de vie moyenne d'un pygargue à tête blanche ?
R. La plupart de ce que nous savons sur la durée de vie des aigles provient d'oiseaux gardés en captivité. Ces oiseaux peuvent vivre 40 ans ou plus. Les informations provenant de quelques aigles bagués sauvages montrent qu'ils peuvent vivre jusqu'à 30 ans ou un peu plus dans la nature. Je soupçonne qu'un pygargue à tête blanche de 25 ans dans la nature est vieux et qu'un aigle de 30 ans est très vieux.

Q : Est-ce que les bébés aigles royaux sont différents des bébés pygargues à tête blanche ?
UNE: Encore une autre grande question de Ferrisburg !
Oui, les aiglons royaux sont différents des aiglons chauves. Lorsqu'ils sont éclos pour la première fois et en tant que jeunes oisillons (avant que la croissance des plumes commence à environ 4 semaines d'âge), les aiglons royaux sont principalement blancs. Les aiglons chauves sont d'un gris beaucoup plus foncé. De plus, les aiglons royaux ont une "cere" jaune très visible à la base de leur bec, tout au long de leur stade de nidification. Les pygargues à tête blanche ne sont pas chauves sont uniformément sombres. À mesure que les aiglons royaux vieillissent, ils conservent une tête beaucoup plus claire et plus blanche que les oisillons de pygargues à tête blanche. En vieillissant, ils atteignent leur nuque « dorée » très distinctive d'où leur nom dérive et qui est la différence la plus évidente chez les aiglons plus âgés. Regardez quelques photos des deux sur le net et voyez par vous-même !

Q : Nous avions une paire d'aigles avec un nid dans un grand arbre près de la rivière Missouri près de Nebraska City. Cet hiver, l'arbre est tombé et nous craignons que le couple ne niche plus ici. Nous avons vu un aigle sur les étangs à proximité se tenir sur la glace en train de manger quelque chose. Les aigles "our" nicheront-ils toujours ici ou partiront-ils ?
UNE: Désolé d'apprendre que "votre" arbre nid a fait exploser un événement assez rare !
Ne pas s'inquiéter. Les aigles sont très fidèles à leur "territoire" de nidification, pas nécessairement à "l'arbre" réel. Je ne sais pas depuis combien de temps les aigles nichent là-bas, mais je m'attendrais à ce qu'ils construisent un nouveau nid pas trop loin. Cela pourrait aller jusqu'à un mile, rarement plus loin, mais je soupçonne encore plus près, toutes les autres conditions (comme la nourriture) étant égales. Surveillez-les qui transportent des bâtons dans une certaine direction.

Q. Combien de temps les aigles restent-ils sur les aires de nidification après leur migration au printemps?
UNE. Tout dépend de la latitude à laquelle ils se reproduisent. Les aigles qui migrent et se reproduisent aux latitudes nord (c.-à-d. Territoire du Yukon) restent probablement moins longtemps et ont une saison de nidification plus courte que ceux des latitudes sud (c. C'est à cause de la saison plus courte dans les régions du nord. L'eau reste gelée plus tard au printemps et l'automne y arrive plus tôt.

S'ils veulent nicher avec succès, les aigles doivent faire certaines choses où qu'ils nichent :

  • Construire ou rénover leur nid (peut ne prendre qu'une journée, mais nous dirons 1 semaine, 7 jours)
  • Incuber les œufs (35 jours),
  • Élever les jeunes à l'indépendance (peut-être 120 jours).

L'addition de ces nombres donne 162 jours ou un minimum d'environ 5 1/2 mois sur la zone de reproduction. Plus généralement, dans les régions tempérées comme l'État de Washington, les adultes resteront sur leur territoire au moins 9 mois par an avant la migration automnale.

Q : Serait-il possible qu'une brindille que j'ai vue un aigle se briser d'une branche puisse être utilisée pour construire un nid ? Après avoir observé un pygargue à tête blanche perché dans un arbre le long d'une rivière pendant plus de 20 minutes, je l'ai observé voler jusqu'à un arbre à 10 mètres et casser une branche dans ses serres et s'envoler. Cela s'est produit dans l'Iowa début février. Deux aigles ont été aperçus dans cette zone tout au long de l'hiver.
R : Absolument, c'est possible ! Je suppose que l'aigle que vous avez observé était un adulte. Les immatures peuvent parfois le faire pour jouer ou s'entraîner, mais c'est un comportement typique des adultes avant et pendant la nidification. Ce que vous avez vu pourrait être un éleveur local qui prépare son nid pour la saison de reproduction (ici à New York, nous avons des couples qui commencent à décorer leurs nids début février, et je parie que l'Iowa le ferait aussi), ou, cela aurait pu être un oiseau hivernant juste s'amuser et "sentir son avoine" en prévision de la migration et de la nidification vers le nord. Très rarement, certains oiseaux hivernants construisent en fait un nid sur leurs aires d'hivernage pendant la saison hivernale, même s'ils n'ont pas l'intention de rester et de l'utiliser (ce sont peut-être des reproducteurs très stimulés !), nous l'avons vu à New York, et le le couple retourne dans son nid "d'hiver", le décore et s'y assoit chaque hiver, avant de partir pour son nid "réel" quelque part dans le nord à la fin du mois de mars. Ce qui me fascine dans ce que vous décrivez, et que j'ai aussi vu, c'est comment diable l'aigle "sait" que le bâton sur lequel il vole et frappe en plein vol va céder ! Ce doit être une bonne décision entre la force de voler au bâton pour le casser et de ne pas s'envoler dans un mur de briques pour ainsi dire ! Comment savent-ils à l'avance que le bâton qu'ils ont "choisi" se brisera ?? (c'est une question rhétorique, pas un défi !). Quoi qu'il en soit, c'est une belle chose à observer! Je chercherais un nid dans les environs !

Q : Atteignent-ils un point comme les humains où ils ne peuvent pas porter de petits ?
Depuis 3 ans, j'observe un couple de pygargues à tête blanche nicheurs près de chez moi. Le couple niche depuis 15 ans au même endroit. L'année dernière, le mâle a écrasé un œuf dans les airs. L'autre n'a effectué qu'un premier vol, qu'il n'a jamais revu après quelques jours. Il est resté dans un arbre près du nid, mais est ensuite mort. Le couple niche actuellement. Elle a pondu les œufs le 28/02.
UNE: Je suis curieux de savoir où tu habites ! À en juger par la date de l'œuf du 28 février, vous devez être en Pennsylvanie ou dans le sud du NJ ? Le broyage d'œufs en l'air que vous mentionnez est assez étrange et soulève une autre question. Ce couple a-t-il élevé/envolé des jeunes la même année ? Je pense que vous dites qu'un jeune s'est envolé. Souvent, l'un des adultes retirera les coquilles d'œufs du nid après l'éclosion. Auriez-vous simplement pu voir des coquilles d'œufs « nettoyées » hors du nid et abandonnées ? Les adultes vont aussi parfois retirer les œufs entiers qui n'éclosent pas, s'envoler du nid avec eux et les laisser tomber (ils les mangeront aussi simplement dans le nid). Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui ait été témoin de "l'écrasement" d'un œuf dans les airs. C'était peut-être l'un de ces comportements normaux dont vous avez été témoin. Je n'ai aucune idée de ce qui a pu arriver au jeune. Encore une fois, après l'envol, les juvéniles se perchent souvent le long du rivage loin du nid pendant une longue période, dans des endroits difficiles à observer. Les deux adultes étaient-ils présents au nid toute la saison ?

Peter E. Nye
Département de la conservation de l'environnement de l'État de New York
Division des ressources halieutiques, fauniques et marines
Albany, État de New York


Des arbres qui ne gouttent pas de sève

Étant donné que tous les arbres produisent de la sève, chaque espèce d'arbre est sensible aux fuites de sève. Cependant, certains arbres sont plus résistants aux maladies et aux ravageurs induisant la sève, et la plantation de ces types d'arbres aidera à réduire les risques de problèmes liés à la sève.

Poussant dans les zones Sunset 1 à 12 et 14 à 21, le chêne anglais (Quercus robur) est un arbre rustique qui ne produit généralement pas une abondance de sève et qui résiste à de nombreux ravageurs et maladies, y compris le champignon responsable de la flétrissure verticillienne.

Le perce-neige japonais (Styrax japonicus) atteint jusqu'à 25 pieds et produit des fleurs parfumées. Cet arbre pratiquement exempt de parasites est originaire du Japon, de Corée et de Chine et peut pousser dans les zones Sunset 3 à 10 et 14 à 21.


6 arbres que vous ne devriez jamais planter

L'automne est le meilleur moment de l'année pour planter un arbre, mais regardez avant de sauter. Certains arbres sont sympas. D'autres sont des monstres. Voici six monstres que vous ne devriez jamais, jamais planter dans un quartier résidentiel, de peur de gagner la haine de vos voisins et le mépris de Grumpy&aposs.

Arbre Terrible #1 -- Mimosa (Albizia julibrissin) Qu'est-ce qui ne va pas : Plantes adventices, éphémères, sujettes aux insectes et aux maladies, racines envahissantes, peu attrayantes la plupart de l'année.

Commenter: Oui je sais. Vous avez grandi avec des mimosas dans la cour (sniff), ils vous rappellent le jardin Meemaw&aposs (sniff, sniff), et ils sont si jolis quand leurs fleurs roses duveteuses s'ouvrent au début de l'été. Mais laissez & aposs devenir réel. Les fleurs durent environ deux semaines. Ensuite, ils sont remplacés par des tas de ces grosses gousses laides et brunes qui y restent suspendues jusqu'au printemps suivant. Donc, pour deux semaines de beauté, vous obtenez 50 semaines de brut. De plus, les semis de votre arbre germeront dans la cour de tout le monde dans un rayon d'un quart de mile.

Arbre terrible #2 -- Mûrier blanc (Morus alba)

Qu'est-ce qui ne va pas : Les racines de surface adventices, extrêmement salissantes, sujettes aux insectes et agressives fissurent la chaussée, les arbres mâles produisent des quantités prodigieuses de pollen qui provoquent des allergies.

Commenter: Oui je sais. Vous avez grandi avec un mûrier dans la cour et vous avez adoré manger le fruit sucré insipide avec Meemaw en été (sniff). Ce que vous oubliez, c'est que les oiseaux aiment ses baies par-dessus tous les autres aliments et se gaveront. Le fruit fonctionne sur eux comme une préparation à la coloscopie, alors ils éclaboussent avec enthousiasme tout ce qui se trouve près d'un arbre - voiture, trottoir, porche, un témoin de Jéhovah malheureux - avec du caca de mûrier violet et minable. C'est un arbre de merde.

Arbre Terrible #3 -- Micocoulier (Celtis occidentalis)

Qu'est-ce qui ne va pas : Mauvaises herbes, désordonnées, sujettes à une gamme étonnante d'insectes et de maladies.

Commenter: Les gens font pousser cet arbre d'ombrage quand ils ne peuvent pas faire pousser autre chose. Il faut la sécheresse, la chaleur, un sol pauvre, la pollution de l'air et le vent. Cela permet d'ombrager La petite maison dans la prairie, mais pas votre maison dans les banlieues. Le micocoulier est facilement reconnaissable à son écorce gris argenté incrustée de crêtes verruqueuses. De petits fruits bleu-noir appréciés des oiseaux répandent les semis partout. La pire chose à propos du micocoulier est que les pucerons lanigères se nourrissant des feuilles dégouttent de miellat collant. La fumagine se développe sur le miellat, noircissant absolument tout sous l'arbre. Déchirez-le maintenant.

Arbre terrible n°4 -- Peuplier de l'Est (Populus deltoides)

Qu'est-ce qui ne va pas : Extrêmement désordonnées, très envahissantes, se brisent lors des tempêtes, de courte durée, très sujettes aux insectes et aux maladies, les racines fissurent la chaussée et envahissent les conduites d'eau.

Commenter: Comme pour le micocoulier, la plupart des gens aux prises avec cet arbre à ordures vivent avec car aucun autre arbre n'y poussera. Je peux & apost penser à un arbre plus désordonné. En plus des bâtons, des brindilles, des branches cassées et des feuilles qui tombent presque tous les jours, il recouvre également la cour autour de lui au début de l'été avec des graines cotonneuses - d'où le nom de "cotonwood". la mousse qui roule sur le sol et s'accumule contre les maisons, les murs, les clôtures et les membres du Congrès immobiles (en existe-t-il un autre?) La seule bonne utilisation de cet arbre méchant est comme bois de chauffage. Brûlez-en un aujourd'hui !

Arbre terrible #5 -- Érable argenté (Acer saccharinum)

Qu'est-ce qui ne va pas : Weedy, breaks up in storms, roots crack pavement and invade water lines.

Comment: Folks plant silver maple for one reason -- they want quick shade. It grows fast, upwards of three feet a year, eventually reaching 70 feet tall. But you pay a steep price for that shade. Its roots are infamous for clogging water lines and breaking sidewalks. Its weak branches fall in storms. And look at all the seeds it drops in one season, each destined to become a baby silver maple! Found in practically every state from Florida to the Canadian border, it proves the fallacy that "native plants are always better." Let&aposs send this native packing.

Terrible Tree #6 -- Bradford Pear (Pyrus calleryana &aposBradford&apos)

What&aposs wrong with it: Its flowers stink like tuna on a trunk, thorny seedlings sprout everywhere, and its suicidal branching structure makes it explode in storms.

Comment: Finally -- finally! -- more people are cutting down Bradford pears than planting them. Given the trees&apos short life spans, they&aposll hopefully disappear from the suburbs within a decade or two. But the damage has been done. Cross-pollination with other selections of callery pear has resulted in impenetrable thickets of brutally thorny seedlings that clog roadsides, fields, and fence rows. How low should you prune a Bradford pear? As low as you can saw.

Are there trees you despise more than these? Please comment and let Grumpy and the whole world know!


Poplar Tree Care

Whether you are planting hybrid poplar trees or one of the popular varieties, you’ll find that poplar tree care is easy in the proper location. Poplars need fertile soil, acidic or neutral, as well as direct sun and sufficient water to keep their roots moist.

One of the most important poplar tree facts is the sheer size of the tree. It rises to between 50 and 165 feet (15-50 m.) high with a trunk diameter of up to 8 feet (2 m.). You must be sure that your tree will have sufficient room to grow to its full size.


Facts About Mesquite Tree

Being a drought-tolerant tree, mesquite grows in arid and semi-arid regions where many trees are unable to grow. One of the main uses of mesquite tree is that it provides shade to wildlife and its fruit serves as a source of food for birds, animals, as well as humans. Here are some interesting facts about this tree:

✦ There is a 32 feet tall mesquite tree in Bahrain that is believed to be 400 years old. Known as the ‘Tree of Life’, the tree attracts tourists from all over the world.

Mesquite ‘Tree of Life’ in Bahrain

✦ The biggest mesquite tree in Texas is about 56 feet in height, with a crown of 87 feet, and circumference of trunk being 6 feet.

✦ One of the major uses of this tree is that it is a nitrogen-fixing tree, which means that it restores nitrogen in the soil. The improved fertility is the reason why some grasses grow very well under these trees.

✦ Nectar from mesquite tree is also known to yield a good-quality honey.

✦ The wood is still used for making carvings, panels, furniture, and parquet floors. Its brown and gold color and swirling grain makes it the perfect type of wood for making furniture with a rustic appeal. Its bark is used for roofing in some regions.

✦ Being a tree that survives well in arid regions, mesquite is a good option for xeriscaped gardens. Its seeds and blooms will attract bees, while the tree can be a nesting site for birds.

✦ Various parts of the tree were used by the Native Americans. The tree bears thorns that are about 3 inches long, which were used by the Native Americans to make needles. The inner bark was used for making fabrics, while its wood was used for making bows and arrows for hunting.

✦ Native Americans used the bean pods of this tree for food. The pods were ground to make flour, which in turn was used for making dishes. The pods were also used for making a therapeutic tea.

✦ The tree’s wood is a good firewood choice as it burns very slowly. It was, and still is, used as a building material due to its durability.

✦ Mesquites were used by Native Americans for treating certain ailments. They were aware of the therapeutic nature of the tree’s root, bark, leaves, and gum. They used a herbal infusion made from the root or bark to treat diarrhea.

✦ They also mixed the gum in water to make a herbal infusion, which was used for treating eye infections. Mesquite gum was also used for treating sore throat and gastrointestinal problems.

✦ They crushed mesquite leaves and mixed them with water. This was used as a remedy for headaches.


Everything You Need to Know About Tree Shoots in Lawn

Why do shoots grow at the base of trees? Are some trees more prone to that?

Tchukki Andersen, a board-certified master arborist and staff arborist at the Tree Care Industry Association, details why this happens.

“Many tree species have latent buds beneath their bark. When a tree becomes stressed–say because the tree was damaged by a storm–those latent buds begin to grow. Essentially, the tree is trying to regenerate itself,” Andersen explains.

Ash trees start sprouting if it’s infested with emerald ash borer, while honey locusts are infamous for growing suckers all over the lawn. Andersen says, “Oaks, maples, cottonwoods, poplars–pretty much any hardwood tree–will begin to sprout if under stress.”

“To the tree, those shoots are a method to endure damage. To humans, they can be a nuisance,” Andersen adds.

There is good news, though. Trees that have sufficient sunlight, water and nutrition are less likely to sprout.

I have tree shoots all over the yard. How can I remove those tree seedlings or water sprouts?

Emily Renshaw, a certified arborist and the credential maintenance coordinator at the International Society of Arboriculture, answers this.

“It can be time-consuming, but I’ve found cutting the sprouts with a good pair of hand pruners looks and works the best. Be sure to cut those sprouts down as low as you can,” Renshaw advises. “Plus, hand pruning is relatively easy if the sprouts are still small.”

Prune and remove shoots as you see them grow to keep the situation manageable. If you leave them, those seedlings can grow into individual trees or try to take over the grass entirely.

How can I stop tree roots from sprouting – especially in the lawn?

A certified arborist and an assistant district manager at the Davey Tree, office in Chicago, Illinois, handles this common question.

“Really, the best thing you can do is cut the suckers as Emily mentioned, and keep your tree healthy. Sucker growth is genetically what trees do when they become stressed, which makes it tough to effectively control,” he says.

Some people try sucker stopper products. “It’s really tricky. You need to use it very carefully. Follow the label precisely, just like if you were taking medication,” the arborist explains. “If you use too much, the product becomes dangerous. You can burn the tree, see its health decline or could even kill it.”

Instead, a local arborist may safely be able to apply a growth inhibitor to stop the tree shoots.

If you DIY with a sucker stopper product, monitor your tree for the next few days. If you see distorted or brown leaves, you likely applied too much and should flush the system, like you would to remove winter salt.

“Constantly removing tree suckers can become overwhelming from a mental standpoint,” he notes. “But remember: there’s no such thing as a perfect tree. Always do your research before planting, and ask an arborist before you plant a new tree. We think about these types of issues, so you don’t have to.”


Variants of the Dogwood

Cornus refers to a specific genus, and within the genus are over 50 species of the commonly known Dogwood. These species are divided into four subgenera, or sub-genus species. These sets are determined by distinguishing characteristics of the flowers and bracts[1]. The four main subcategories are:

Flowering Dogwoods (Benthamidia)
Bunchberries or Dwarf cornels (Chamaepericlymenum)
Cornels (Cornus)
Dogwoods (Swida)

Choosing the right Dogwood for your property means considering what your location has to offer and for what you are looking. A symbiotic relationship, where both your Dogwood benefits from necessary water, sun, and nutrient supplies and you benefit from the best height, shade, and beauty of the Dogwood, is in everybody’s interests.

Noteworthy Tips on the Dogwood

– Dogwoods do not usually require a great deal of fertilization skimp on the mulch and meter out the water!

– The name Dogwood comes from the word “dog-tree”, which was introduced into English in 1548.

– Dogwood is also thought to derive from “dagwood”, which would involve using the tree’s thin twigs for creating daggers.

– Chaucer used the term “whippletree” to refer to the Dogwood, which is the name for the piece of wood connecting the horse’s harness to the drag pole of a cart.

– Dogwoods have been used medicinally for generations the bark is rich in tannins, so ground bark or leaves are used to treat pain, fevers, backaches, dizziness, weakness, excessive sweating, uterine bleeding, and incontinence.

[1] Bract – a specialized leaf, usually associated with the reproductive actions of the plant. These “leaves” often sit below the flower or on smaller stems.


How to Trim a Cottonwood Tree

If you already have a cottonwood tree in the landscape, pruning may be necessary to control its growth. The best time to prune cottonwoods is late winter while the tree is dormant. Prune for proper growth while the tree is a young sapling. Its rapid growth soon puts the branches out of reach.

Always use clean pruners when pruning cottonwoods. The tree is prone to disease, and dirty tools can introduce bacteria, fungal spores, and insect eggs into the pruning wound. Wipe them down with a cloth saturated with alcohol or a disinfectant cleaner, or dip them in boiling water.

Begin by removing all the branches from the lower one-third of the tree. Using long-handled pruners, make the cuts close to the trunk, cutting at an angle that slants down and away from the tree. Leave stubs of about one-quarter inch. (2 cm.)

Next, remove branches that cross each other and may rub together in the winds. Due to their soft wood, cottonwood branches can develop significant wounds that provide entry points for disease from rubbing.


Voir la vidéo: Τo μέλλον τώρα. (Août 2022).